L'info du mois

La FNCCR et la Banque des territoires s’engagent pour booster la rénovation énergétique

La FNCCR et la Banque des territoires ont signé un partenariat pour stimuler la rénovation énergétique des bâtiments des collectivités territoriales. Explications.

PAR JOëL SPAES - DéCEMBRE 2018
@FNCCR

La Fédération nationale des collectivités locales et concédantes (FNCCR) et la Banque des territoires ont signé le 26 novembre un partenariat pour booster les travaux de rénovation énergétique sur les bâtiments des collectivités territoriales.

Pour la FNCCR “territoire d’énergie”, ce partenariat officialise les actions déjà conduites par des syndicats membres. Il vise surtout à promouvoir un outil de plus court terme en faveur de la rénovation énergétique du patrimoine des collectivités, le dispositif “intracting” de la Banque des territoires pour monter des projets de rénovation énergétique.

Qu’est-ce que l’intracting ?

Créée en mai dernier, « la Banque des territoires a mis en œuvre cet instrument financier consistant à aider à la réalisation de travaux de performance énergétique générant des économies d’énergie avec un temps de retour inférieur à dix ou douze ans », explique Guillaume Perrin, chargé de projet approche transversale multi-réseaux à la FNCCR.

Les économies générées vont permettre de rembourser l’argent investi dans les projets. « L’intracting s’inscrit ainsi dans une approche plus globale de la FNCCR, qui conserve sa vision long terme, via notamment les CEE [certificats d’économies d’énergie, ndlr] et une logique d’économie des flux, le tout reposant sur une mutualisation rendue possible par les syndicats d’énergie. »

Un levier plus qu’important

Le parc public des collectivités territoriales, ce sont 280 millions de mètres carrés, dont 150 millions pour les bâtiments d’enseignement. À elles seules, les écoles (communales) représentent 30 % de la demande communale. Elles demeurent le type de bâtiment le plus consommateur en énergie pour les collectivités territoriales.