Initiatives

Malaunay, laboratoire de la transition écologique

Près de Rouen, cette petite ville a engagé, depuis plus de dix ans, de nombreux projets pour réaliser des économies d’énergie et pour penser le territoire autrement.

PAR CLAIRE BAUDIFFIER - JUILLET 2019
Ateliers municipaux toiture solaire Malaunay © Malaunay/E.Ster

L’histoire commence en 2006. Un groupe de travail « éco-citoyenneté » est créé avec des agents municipaux et élus de Malaunay, ville de 6 000 habitants située ans la métropole de Rouen. « La situation est alors délicate économiquement parlant, on cherche à voir comment faire des économies », se souvient Guillaume Coutey, le maire (PS). Puis, en 2010, la commune s’engage dans la démarche Cit’ergie avec l’Ademe pour construire une politique énergie-climat. « Nous sommes une petite commune avec des moyens humains et financiers limités, mais l’idée est de montrer que nous pouvons, aussi, participer à la transition avec des exemples concrets de réalisation. »

Améliorer son empreinte carbone

Malaunay réalise alors un audit énergétique de son patrimoine municipal, pour voir comment améliorer son empreinte carbone. L’un des plus gros chantiers réalisé après cela ? La réhabilitation du gymnase en 2013-2014 : nouvelle toiture, recours minimal à l’éclairage, isolation par l’extérieur, fenêtres remplacées par du double vitrage, ventilation double-flux… permettent un gain estimé d’un peu plus de 60 % de consommation en énergies primaires.

« Par ailleurs, nous nous sommes interrogés sur la façon d’utiliser au mieux les mètres carrés de la ville. Il n’y a pas besoin de raser et reconstruire, comme on l’entend ou le voit souvent. Par exemple, nous avions une halte-garderie et une crèche dans deux bâtiments différents. Les habitants trouvaient la crèche trop petite et la halte-garderie ne correspondait plus aux besoins. On a donc décidé d’agrandir la crèche et 30 % d’économies d’énergie ont été réalisées sur le bâtiment, tandis que la halte-garderie a été transformée en 9 logements », poursuit le maire.

Impliquer les habitants 

L’ambition de Malaunay est d’inscrire la collectivité dans l’exemplarité, tout en impliquant les habitants. « L’enjeu de la transition, c’est d’abord un travail de pédagogie. Il y a une nécessité à adapter nos sociétés et nos modes de vie, on le sait, mais maintenant il faut montrer comment les solutions peuvent être innovantes. Nos villes ont par exemple été créées pour la voiture. On essaye de changer ça, ici, en créant des logements en collectif sans stationnement, juste au pied des immeubles. Ça permet de repenser les trajets du quotidien, de marcher, prendre son vélo et croiser ses voisins ! » Pour recréer cette « solidarité du quotidien », un marché dominical a aussi été mis en place. « Après avoir perdu des habitants pendant plusieurs années, la commune, identifiée comme territoire pionnier, en retrouve désormais. C’est une dynamique vertueuse », se réjouit Guillaume Coutey.

En chiffres

1 600 m² de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments municipaux (dont l’église), en autoconsommation collective grâce à un système de stockage.
De 2016 à 2019, 78 % des dépenses d’investissement de la commune réalisées pour la transition énergétique et écologique (un peu plus de 9 millions d’euros sur 12 millions d’euros de dépenses au total).
Facture énergétique (chauffage, carburant, électricité) : 275 000 euros en 2006 ; 209 000 euros en 2018 (estimée à 495 000 euros, avec les hausses de tarifs sans aucun travaux).