L'info du mois

En Île-de-France, bâtir la sobriété du patrimoine immobilier public

L’Ademe accompagne sur quatre ans sept collectivités franciliennes dans la gestion de leur patrimoine immobilier pour les amener vers la sobriété énergétique. L’objectif : le connaître, pour le gérer, et donc faire des économies d’énergie.

PAR CLAIRE BAUDIFFIER - DéCEMBRE 2023
Le décret tertiaire impose une réduction des consommations énergétiques de 40 % à horizon 2030, de 50 % d’ici 2040 et de 60 % en 2050. ©Freepik

C’est parti pour quatre ans. Pendant ce laps de temps, sept collectivités franciliennes vont se faire épauler par l’Ademe Île-de-France – le pilote du projet – et la Banque des territoires – le cofinanceur – pour réaliser leur schéma directeur immobilier énergétique (SDIE). Elles sont les lauréates d’un appel à projets sur le sujet. Objectif ? Les accompagner vers la sobriété de leur patrimoine immobilier tertiaire. Le suivi comprend trois étapes :
– un diagnostic, pour disposer d’une connaissance fiable et globale du patrimoine ;
– l’élaboration des scénarios multicritères, qui a pour but de fixer des priorités avec une approche de développement territorial durable ;
– la mise en œuvre, qui offre la possibilité de dérouler le scénario retenu par le biais d’outils de gouvernance effective de suivi du SDIE, de programmer les opérations et d’optimiser les surfaces.

Implication de la collectivité

« Le travail a déjà débuté avec le bureau d’études Tb maestro. L’ensemble des collectivités a eu une réunion avec ce dernier pour lancer le SDIE, puis les ateliers propres à chacune d’entre elles ont commencé. L’idée première va être de travailler sur les données existantes que les territoires possèdent sur leurs bâtiments, puis de les analyser. Nous faisons passer le message que mieux connaître ses bâtiments va permettre de mieux les gérer, et que le coût de l’inaction peut être important », explique Camille Batteux, chargée de mission bâtiments à l’Ademe Île-de-France.

Les collectivités lauréates – Argenteuil, Chevilly-Larue, Melun, Montfermeil, Neuilly-sur-Marne, Rambouillet et Romainville – ont des profils divers, avec des populations s’échelonnant de 20 000 à 112 000 habitants. « Mais dans tous les cas, un préalable qu’on leur a notifié, c’est l’implication que demande et va demander ce SDIE. Nous estimons que cela correspond à 0,5 ETP. Le but est que la collectivité travaille avec le bureau d’études, qu’elle s’empare des données, qu’elle les comprenne, afin que tout ce travail ne soit pas mis de côté une fois terminé ! », poursuit Camille Batteux. Chaque collectivité entrée dans la démarche a donc constitué une équipe avec un élu, un agent technique et un agent financier. Un triptyque transversal entre services, dans le but de casser les silos.

Impératifs de sobriété

« La démarche va (ré)interroger l’utilité de conserver ou non tel ou tel bâtiment, peut-être entraîner des ventes ou des mutualisations d’espaces, puis permettre de réaliser des économies d’énergie », poursuit Camille Batteux. Le SDIE intégrera les impératifs de sobriété visés par le décret tertiaire qui, dans un contexte de dérèglement climatique, impose une réduction des consommations énergétiques de 40 % à horizon 2030, de 50 % d’ici 2040 et de 60 % en 2050. « Nous avons répondu à cet appel à projets pour faire des études sur nos bâtiments, et pouvoir engager des rénovations ensuite. Beaucoup sont classés comme sites patrimoniaux remarquables et il n’est donc pas évident de trouver des solutions de rénovation thermique, précise Marc Elfassy, maire adjoint à la transition écologique de Romainville. Nous avons d’ores et déjà mobilisé tous les services pour remonter toutes les informations concernant nos bâtiments communaux. »

Chiffres clés

  • 15 à 20 % du patrimoine immobilier français est détenu par les collectivités.
  • Ce patrimoine représente 8 % du budget de fonctionnement des communes de 70 000 à 100 000 habitants.
  • 5 à 10 % de vacance dans ces bâtiments, source de risques et de charges.
    Source : Ademe

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Ces cookies sont définis par le biais de notre site par nos partenaires publicitaires.

Nous utilisons Google Tag Manager pour surveiller notre trafic et nous aider à tester les nouvelles fonctionnalités.
  • gtag

Refuser tous les services
Accepter tous les services