Initiatives

Flexitanie : démonstrateur vehicle-to-grid

L’Occitanie soutient l’achat de bornes de recharge bidirectionnelles, dans le cadre du projet Flexitanie. Le but est de tester le potentiel des technologies vehicle-to-grid (V2G), c’est-à-dire les bornes de recharge intelligentes faisant communiquer véhicules électriques et réseau.

PAR CAROLE RAP - DéCEMBRE 2020
EDF s’occupera de piloter la charge et la décharge de 100 bornes et analysera les informations issues de cette expérimentation. ©DASTE ADRIEN/TOMA/EDF

En matière de mobilité électrique, la Région Occitanie prend une longueur d’avance. Elle s’est associée à EDF, l’Ademe et plusieurs autres organismes* pour mettre en œuvre le projet Flexitanie, contraction des termes flexibilité (du réseau) et Occitanie. Objectif : expérimenter l’utilisation d’une centaine de bornes de recharge bidirectionnelles qui, comme leur nom l’indique, permettront une double direction du flux d’électrons. D’un côté, elles serviront à alimenter les batteries de voitures électriques à l’arrêt, à l’image des bornes classiques. De l’autre, elles pourront injecter de l’électricité dans le réseau à partir de véhicules inutilisés mais dont les batteries, préalablement chargées, joueront ainsi un rôle de stockage.
Le 16 octobre 2020, les élus régionaux ont approuvé un dispositif de subvention à hauteur de 3 000 € par borne installée, soit la moitié du prix de ces appareils évalués à 6 000 € pièce. Cette aide est cumulable avec celle de l’Avere (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique) qui offre 1 300 € dans le cadre des C2E (certificats d’économie d’énergie). Les bénéficiaires sont les entreprises et tous les professionnels, les collectivités et autres acteurs publics ainsi que les associations. Les particuliers n’y sont pas éligibles.
« La sélection se fera au fil de l’eau, sans date limite », précise Raphaëlle Vienot, directrice adjointe de la Transition énergétique à la Région. Les installations devront s’effectuer exclusivement sur la région Occitanie Pyrénées-Méditerranée. « Le caractère diffus de l’implantation des bornes n’est pas un obstacle pour le projet. L’essentiel est de mobiliser 1 MW sur le territoire régional, en charge et en décharge, et de voir l’impact sur le réseau », assure Raphaëlle Vienot.

Trois ans de réflexion

Les premières bornes fournies par ABB seront installées à Bagnols-sur-Cèze dans le Gard par Izivia et Dreev, co-entreprise entre EDF et la start-up californienne Nuvve. Au total, « elles pourront alimenter une flotte de 100 voitures Nissan Leaf 100.% électriques réparties entre une dizaine d’industriels de la région et fourniront l’équivalent d’une centrale de production de 1 MW », indique EDF. Pendant trois ans, EDF s’occupera de piloter la charge et la décharge de ces 100 bornes et analysera les informations issues de cette expérimentation. L’un des enjeux est d’optimiser l’utilisation des batteries : recharge en période de surplus de production d’électricité, ce qui à terme permettra d’intégrer les kWh issus d’énergies renouvelables, et décharge lors des pointes de consommation, notamment en début de soirée. « L’objectif est de mettre en adéquation les usages du véhicule avec les besoins du réseau, d’où l’intérêt d’être sur des flottes captives d’entreprises, avec des voitures remisées sur les parkings au moment de la pointe du soir. Les entreprises vont signer un contrat avec EDF et pourront bénéficier d’une rémunération pour service rendu au réseau, soit de 10 à 20 000 km électriques fournis gratuitement », explique Raphaëlle Vienot. Pour EDF, le MW mobilisé par Flexitanie s’inscrit dans le cadre du mécanisme de capacité de RTE, qui vise à assurer la sécurité d’approvisionnement électrique en France lors des périodes de pointe hivernale.

*Le projet Flexitanie est mené conjointement par la Région Occitanie, l’agence de développement économique Ad’Occ, l’Ademe et le groupe EDF, en partenariat avec le pôle de compétitivité Derbi, le réseau d’entreprises Leader Occitanie, l’association Avere ainsi que la CleanTech Vallée.

Flexitanie en chiffres

Coût total du projet Flexitanie : 1 150 000 euros, répartis entre :
600 000 € pour le déploiement des bornes dont 300 000 € financés par la Région Occitanie.
550 000 € pour la conception du projet et le pilotage des bornes, opérations portées par EDF et financées à hauteur de 87 000 € par la Région dans le cadre du dispositif Contrat innovation et à 80 000 € par l’Ademe.