Le tour de la question

La Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise a reçu le label « CAP Cit’ergie »

La Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise rejoint les collectivités labellisées Cit’ergie. Une attribution qui récompense sa politique en matière d’énergie et de climat.

PAR ARNAUD WYART - MAI 2020
La Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise a obtenu en février dernier la labellisation « CAP Cit’ergie » ©Christian Souffron

Grâce à une note de 178 points (sur un total de 450), la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise (CACP) a obtenu en février dernier la labellisation « CAP Cit’ergie », soit le premier des trois niveaux de performance atteignables dans le processus. Pour décerner cette note, le jury de Cit’ergie a étudié les réalisations de la collectivité dans 6 domaines liés à la transition énergétique et le climat, notamment le déploiement d’un réseau cyclable d’envergure (plus de 100 kilomètres) ou encore la rénovation de l’éclairage public (lequel doit permettre de baisser la consommation d’énergie de 40 % à l’horizon 2030). Les labels Cit’ergie sont décernés pour une durée de quatre ans.

Une labellisation initiée en 2008

Lancé en 2008 par l’Ademe, le projet Cit’ergie est la version française du label EEA (European Energy Award). Son processus est relativement simple. Les divisions régionales de l’Ademe commencent par orienter les collectivités motivées pour accentuer leurs efforts. Une convention de partenariat est signée, puis chaque collectivité embauche un conseiller officiel Cit’ergie. Un accompagnement de quelques années permet aux candidats de progresser dans les 6 domaines notés (planification territoriale, patrimoine, énergie/eau/assainissement, mobilité, organisation interne, coopération et communication). Une fois prêtes, les collectivités peuvent ensuite candidater et obtenir le label. « Chacune est notée en fonction de ses efforts dans un référentiel de mesures et uniquement sur ce qu’elle est capable de réaliser. Il existe en effet une répartition des compétences avec la commune et parfois, celle-ci ne souhaite pas transmettre les siennes à l’agglomération », explique Guillaume Bastide, animateur national du dispositif Cit’ergie. Il ajoute : « Il y a 500 points au départ, ce qui correspond à la note maximale de 100 %. Mais si par exemple, seulement la moité des sujets concerne une collectivité, cette dernière sera notée dans les six domaines, mais sur 300 points ». Pour obtenir obtenir le niveau bronze (« CAP Cit’ergie »), une collectivité doit obtenir un minimum de 35 % en moyenne, 50 % pour le niveau argent (« Cit’ergie ») et enfin 75 % pour le niveau « Cit’ergie Gold ». Grenoble obtient ainsi une excellente note de 80 %, soit environ 225 points sur 300.

Un manque de notoriété

Malgré 207 collectivités engagées dans le processus et 122 labellisées, le label Cit’ergie ne profite pas encore d’une notoriété suffisante pour atteindre ses objectifs. Il a notamment des difficultés à attirer les grandes agglomérations. A titre d’exemple, si 60 collectivités ont d’ores-et-déjà reçu le label « CAP Cit’ergie », seulement 5 d’entre elles comptent plus de 200 000 habitants (dont la CACP). « En général, les collectivités intéressées y voient surtout une possibilité de les aider à progresser, à mobiliser leurs équipes autour d’un projet et de justifier leurs réalisations auprès des autres élus, voir de l’opposition. En revanche, en ce qui concerne les citoyens et l’image, même les collectivités labellisées Cit’ergie à un bon niveau préfèrent mettre en avant leurs plans climat énergie (PCAET). Ces derniers ne sont que d’un niveau réglementaire, mais ils sont plus parlants. Avec Cit’ergie, on a vraiment un passage à l’action et le processus est bien plus structurant ».

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Ces cookies sont définis par le biais de notre site par nos partenaires publicitaires.

Nous utilisons Google Tag Manager pour surveiller notre trafic et nous aider à tester les nouvelles fonctionnalités.
  • gtag

Refuser tous les services
Accepter tous les services