Portrait

La mobilité verte à la mode vendéenne

La Vendée développe un panel d’énergies vertes destinées à la mobilité. Entretien en forme de premier bilan avec Laurent Favreau, président du Syndicat d’énergie de la Vendée (Sydev), auquel adhèrent toutes les communes et intercommunalités vendéennes, et coprésident de la commission mobilité de la FNCCR.

PAR CAROLE RAP - JANVIER 2024
Laurent Favreau, président du Syndicat d’énergie de la Vendée (Sydev). ©Sydev – P. Baudry

Comment la Vendée a-t-elle développé la mobilité verte ?

Nous avons commencé par l’électromobilité. En 2013, un premier schéma directeur prévoyait plus de 250 bornes de recharge sur le territoire. Les premières ont été installées à partir de 2014. Mais nous avons dû revoir notre plan car il n’était pas adapté aux usages en Vendée, où les véhicules sont surtout rechargés le soir à la maison. Le réseau public d’infrastructures de recharge vise maintenant la grande itinérance et les besoins très ponctuels, avec 105 bornes dont 4 super-chargeurs et 12 bornes de recharge rapides.

Nous avons ensuite développé l’exploitation et la distribution de biogaz. L’élevage occupe une place importante en Vendée, qui compte aussi plusieurs entreprises agro-alimentaires conséquentes. À travers la SEM Vendée énergie dont le Sydev est actionnaire à 65 %, nous avons soutenu des projets de méthaniseurs*. Le réseau de gaz vendéen comprend plus de 10 % de biogaz et l’objectif est d’atteindre 20 % dans les années 2030. Nous sommes allés voir les transporteurs et les collectivités locales pour qu’elles se lancent dans l’achat de véhicules roulant au gaz. La Vendée compte maintenant sept stations biogaz dont deux stations multi-énergies lancées en 2021 fournissant du biogaz, de l’électricité via le surper-chargeurs et de l’hydrogène (à la Roche-sur-Yon et aux Sables-d’Olonne).

La dernière innovation, c’est l’hydrogène vert. Vendée énergie est au capital de la société Lhyfe, qui produit de l’hydrogène vert à Bouin. L’idée était de poser cette unité de production sur la côte vendéenne en utilisant l’eau de mer et le parc éolien de Bouin, construit par Vendée énergie et sorti du tarif d’obligation d’achat. Nous avons raccordé ces éoliennes à l’usine de production. Le surplus est vendu sur le marché. Lhyfe produit 300 kg/ jour, avec le projet d’atteindre une tonne en 2024.

Quels sont les freins actuels à la mobilité verte ?

Aujourd’hui, l’inquiétude de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) porte sur le biogaz, car l’État voudrait interdire le gaz dans certains usages, comme la chaudière gaz par exemple. Cela peut mettre à mal la production de biogaz, et par conséquent freiner les usages liés à mobilité, en particulier les constructeurs automobiles qui pourraient délaisser ce segment. Nous constatons la volonté de l’État de pousser sur les pompes à chaleur, sur l’hydrogène pour l’industrie, avec par conséquent le ralentissement des usages de gaz, donc de biogaz. Je rappelle que le modèle d’affaire du biogaz fonctionne. En Vendée, nous avons consommé entre janvier et septembre 2023 l’équivalent de la consommation de biogaz de l’année 2022. Des transporteurs d’autres départements sont même venus se charger en biogaz sur notre territoire.

Pour l’hydrogène, les consommateurs sont les collectivités car l’offre de matériel roulant concerne surtout des bus. En Vendée, six bus fonctionnent à l’hydrogène actuellement, et bientôt deux bennes à ordures ménagères. Lhyfe sait produire de l’hydrogène vert et mettre au point des outils de distribution. Mais ce qui manque, ce sont des constructeurs de véhicules hydrogène. Autre frein au niveau national, les rares véhicules disponibles ont un coût élevé. Nous avons besoin de subventions pour l’acquisition du matériel roulant. Pour continuer à développer la filière, il faut aussi des consommateurs.

* Vendée énergie a co-investi dans trois unités de méthanisation collective et agricole valorisant 60 000 tonnes d’effluent d’élevage pour 30 GWh de production.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Ces cookies sont définis par le biais de notre site par nos partenaires publicitaires.

Nous utilisons Google Tag Manager pour surveiller notre trafic et nous aider à tester les nouvelles fonctionnalités.
  • gtag

Refuser tous les services
Accepter tous les services