L'info du mois

L’été a été chaud, préparez le prochain

La FNCCR a publié des fiches pratiques pour le confort d’été urbain. L’occasion de sensibiliser les collectivités sur un enjeu majeur.

PAR ARNAUD WYART - SEPTEMBRE 2019

Alors que de nouveaux records de chaleur ont été atteints en France en 2019, et que deux canicules ont sévi, la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) a publié une série dédiée au confort d’été dans les centres urbains. Originalité de ces publications : parallèlement à des publications « officielles », sous forme de guides (sur les outils disponibles et les moyens de rafraîchir la ville), la FNCCR a mis en ligne des fiches pratiques dressant la liste des premières mesures pouvant être prises immédiatement. « Le principe des fiches est plutôt décalé par rapport à ce que nous faisons habituellement. Cela nous permet dattirer lattention sur la problématique, mais également de répondre sur des points très précis », explique Guillaume Perrin, chef de service réseaux de chaleur et de froid de la FNCCR. Ces fiches, 6 au total, proposent donc des actions concrètes en fonction de la thématique (au bureau, à la maison, dans les rues, les transports, etc.) : communication sur lhabillement et aménagement des horaires de travail (adoption des modes doux sur le modèle du Super Cool Biz japonais), création de zones ombragées, végétalisation des toitures, développement du covoiturage ou encore valorisation des transports en commun. Afin que les collectivités gagnent en efficacité, la FNCCR rappelle également toutes les pratiques à proscrire (l’utilisation de certains vêtements ou l’imperméabilisation des sols par exemple).

Vers une stratégie globale et adaptée

Grâce à ces fiches pratiques, les collectivités peuvent visualiser l’ensemble des possibilités qui leur sont offertes pour faire rapidement face aux îlots de chaleur urbains (que l’on retrouve d’ailleurs dans les centres commerciaux ou les champs laissés à nu). Et les retours sont très encourageants. « La saga estivale a été suivie avec attention. Pour ceux qui connaissaient déjà la problématique, elle a permis d’aider à la sensibilisation des élus. De leur coté, les néophytes apprécient ce format, un peu ludique, car les documents sont concis et très parlants », ajoute Guillaume Perrin. Pour aller plus loin, les collectivités peuvent ensuite se référer aux deux guides disponibles. À ce titre, la FNCCR rappelle que la mise en œuvre d’une stratégie plus vaste et structurante est essentielle. On parle ici d’investissements à long terme, qui permettront aux collectivités de tendre vers l’efficacité énergétique (organisation de la ville, consommation du bâtiment, isolation, etc.), puis de développer un système de production, et de distribution, d’énergies renouvelables afin de faire entrer la fraîcheur dans les centres urbains, en s’appuyant sur le réseau froid français, leader européen en termes de puissance installée.
« Nous ne sommes pas impuissants face au réchauffement climatique. Des mesures existent, mais il faut ordonner et gérer une stratégie propre à chaque collectivité », conclut Guillaume Perrin. Les fiches pratiques ne sont qu’une première étape.

En savoir plus : http://www.fnccr.asso.fr/article/vous-avez-chaud-la-ville-aussi-les-fiches-de-lete-de-la-fnccr-pour/

Utiliser des matériaux réfléchissants permet de réduire la chaleur de 4 °C

Les matériaux les plus sombres accumulent la chaleur. Pour « refroidir » les rues, la FNCCR préconise l’utilisation de matériaux réfléchissants (albédo). Il est ainsi possible de construire ou de repeindre des murs en blanc, ou encore d’installer des pavés clairs.