Initiatives

Précarité énergétique : des habitants se mobilisent

Depuis 2015, l’association Locaux-Moteurs, située dans le Maine-et-Loire, lutte contre le non-recours aux aides publiques. Elle agit notamment dans le cadre d’opérations programmées d’amélioration de l’habitat. Des habitants volontaires sensibilisent ainsi de potentiels bénéficiaires d’aides de l’Anah.

PAR CLAIRE BAUDIFFIER - DéCEMBRE 2022
L’équipe de Poher Communauté intervient dans le Finistère depuis 2020. ©DR

Dans son parcours professionnel, en tant que travailleuse sociale ayant occupé le poste de référente de la cellule départementale “Habitat indigne” du Maine-et-Loire, Claudine Pezeril a souvent observé le phénomène de non-recours aux aides publiques. Elle a alors l’idée, en 2015, de créer une association pour lutter contre ce phénomène.

Des citoyens relais au cœur du dispositif

L’idée des Locaux-Moteurs ? Organiser en milieu rural du porte-à-porte avec des citoyens relais, qui vont aller au contact d’autres habitants pour les informer sur les aides qu’ils pourraient mobiliser et ne connaissent pas forcément. « Nous avons débuté en 2016 par une expérimentation dans le cadre d’une opération programmée d’amélioration de l’habitat [Opah, ndlr] dans le nord-est du Maine-et-Loire », explique Claudine Pezeril, coordinatrice de l’association.

La singularité de l’initiative réside dans le soin apporté au recrutement des habitants relais, qui vont s’occuper de rencontrer d’autres habitants, potentiellement en situation de précarité énergétique. « Nous travaillons beaucoup avec les acteurs locaux, les élus, les CCAS [centres communaux d’action sociale] et les associations pour les trouver… La volonté politique est indispensable pour que le projet fonctionne. » Ces habitants relais – rémunérés pour des missions les occupant entre 16 et 24 heures par mois – sont connus sur leur territoire et sont bien au fait de ce qui se passe dans leur commune. Cela leur permet de participer à l’identification des foyers chez qui ils vont intervenir. « En sus, nous faisons aussi un travail pour cibler les logements d’avant 1980, plus susceptibles d’avoir besoin de travaux de rénovation », précise Claudine Pezeril.

Pas de jargon technique

Ensuite commence la mission en tant que telle. « Contrairement à l’inquiétude que peuvent souvent avoir les élus, les portes s’ouvrent facilement, puisque nous communiquons beaucoup en amont sur le projet (dans les journaux, le bulletin municipal…). C’est aussi parce que les gens savent à qui ils vont avoir affaire, c’est-à-dire à des habitants, comme eux, qui ne vont pas utiliser de jargon technique qu’ils ne comprendraient pas. »

En majorité, selon l’Opah, ce sont des propriétaires occupants qui sont ciblés. Les Locaux-Moteurs identifient avec l’habitant le besoin de travaux. Consigné, celui-ci est alors transmis à l’opérateur habitat missionné par la collectivité. « Lui réalisera ensuite le diagnostic thermique, la préconisation de travaux, le plan de financement… », indique la coordinatrice. Les Locaux-Moteurs, dont l’action se poursuit souvent après cette rencontre, lors de l’accompagnement du projet de rénovation énergétique, se positionnent ainsi comme des tiers de confiance.

« Ce sont des projets longs, les ménages, parfois fragilisés et/ou âgés, peuvent être découragés, effrayés par la dématérialisation du suivi des aides par exemple… » Car au-delà du manque d’informations sur les aides, les ménages rencontrés pensent que tel ou tel programme n’est pas fait pour eux, et c’est la raison pour laquelle ils ne le sollicitent pas.

Les Locaux-Moteurs sont désormais aussi présents dans le Finistère et devraient essaimer dans toute la Bretagne en 2023.

En chiffres

Quatre équipes interviennent en Maine-et-Loire et une dans le Finistère. De 2017 à 2021, plus de 2 000 propriétaires occupants ont ainsi pu bénéficier d’une information de premier niveau, ce qui a engendré 2 millions d’euros de travaux.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Ces cookies sont définis par le biais de notre site par nos partenaires publicitaires.

Nous utilisons Google Tag Manager pour surveiller notre trafic et nous aider à tester les nouvelles fonctionnalités.
  • gtag

Refuser tous les services
Accepter tous les services