Le tour de la question

Comment obtenir le label climat – air – énergie ? 

Très engagée dans sa transition, la ville de Montauban a déjà obtenu les deux premiers niveaux du label climat – air – énergie (ex-Cit’ergie). Elle a pour cela mis en œuvre de nombreuses actions dans les domaines de la mobilité, de l’efficacité énergétique ou encore de la production d’énergie renouvelable.

PAR ARNAUD WYART - FéVRIER 2022
En 2021, Enercit a installé une centrale photovoltaïque sur le toit de la pépinière d’entreprises du Grand Montauban. ©Grand Montauban

Initié dès 2008 par l’Ademe, le label climat – air – énergie (anciennement baptisé Cit’ergie) récompense les collectivités qui mettent en œuvre des politiques ambitieuses dans le cadre de leur PCAET (plan climat-air-énergie territorial) (lire encadré). Celles-ci sont notées en fonction des actions menées dans six catégories et elles doivent obtenir un score global minimum pour obtenir les différents niveaux de labellisation (voir les détails ici). Un label notamment obtenu par la ville de Montauban, en Occitanie. Exemplaires, la ville et l’intercommunalité du Grand Montauban furent d’ailleurs les premières à définir en 2008 un PCET (plan climat-énergie territorial) pour l’ensemble des communes de l’agglomération. Celui-ci a été transformé en PCAET en 2019. « À l’époque, le bureau d’études avec lequel nous travaillions nous a parlé du label Cit’ergie, un label européen dont les thématiques étaient proches de celles qui constituaient notre premier PCET. Lorsque nous avons regardé si nous répondions aux exigences du label, nous nous sommes rendu compte que nous atteignions déjà 46 % des critères, ce qui nous permettait d’être éligibles au premier niveau Cit’ergie. Nous étions même déjà proches du deuxième niveau », explique Marie-Claude Berly, première adjointe au maire de Montauban et déléguée communautaire du Grand Montauban chargée de la transition écologique et du plan climat.

Les actions engagées

Depuis son premier plan climat, la ville de Montauban a en effet mené de nombreuses actions, notamment dans le domaine de la mobilité (création de pistes cyclables, de plateformes de covoiturage, etc.), de l’écoconstruction, de la réduction de consommation du patrimoine public et de la sensibilisation des citoyens et des acteurs locaux. « La feuille de route a ensuite évolué avec le nouveau PCAET. Nous avons travaillé sur la thématique de l’eau (réduction de la consommation, développement de la biodiversité, etc.), défini des normes environnementales pour aller vers des achats bas carbone, rénové des bâtiments communaux, etc. Nous avons également obtenu la certification ISO 50001 [qui impose une limitation des émissions de GES et de polluants liés à la combustion d’énergie] pour certains bâtiments (quatre armoires électriques, l’hôtel de ville et des écoles) », précise Marie-Claude Berly. En matière de production d’énergie renouvelable, la ville compte deux centrales photovoltaïques au sol et une nouvelle installation sera inaugurée en 2022. Elle a également installé des panneaux sur des toitures de particuliers (pour la production d’eau chaude ou le chauffage) qui doivent encore être recensés par le service urbanisme.

Une enveloppe de 350 000 euros

La ville de Montauban a ainsi pu obtenir le premier niveau du label climat – air – énergie en 2018 et le deuxième en novembre 2021. Pour cela, elle a bénéficié de l’accompagnement d’un bureau d’études (financé par l’Ademe) qui a suivi le plan climat et la démarche de labellisation. « Celui-ci suit notre avancement une fois par an via les indicateurs de réalisation. Durant l’année de labellisation, un auditeur indépendant vient rencontrer les principaux membres de l’exécutif et des services qui portent les actions. Il se base sur les indicateurs de réalisation et les pièces justificatives », indique Marie-Claude Berly. En termes de bénéfices, la collectivité a bénéficié d’une aide de 350 000 euros de l’Ademe via la signature d’un contrat d’objectif territorial, mais elle visait d’abord l’aspect honorifique. « En région Occitanie, les collectivités sont souvent les précurseurs. Des structures telles que l’Ademe ou l’agence de l’eau savent que nous aimons expérimenter de nouvelles initiatives afin que celles-ci soient ensuite diffusées sur l’ensemble du territoire national. Désormais, nous visons les niveaux suivants du label », conclut Marie-Claude Berly.

Territoire engagé transition écologique

Lancé en 2008 par l’Ademe, le label climat – air – énergie (ex-Cit’ergie) est la version française du label EEA (European Energy Award). Historiquement, le projet contenait trois niveaux de labellisation. Désormais, il fonctionne sur la base d’un système d’étoiles, à l’image des hôtels, et il est complété par le label économie circulaire  dans le cadre du nouveau programme Territoire engagé transition écologique. Mis en en place par l’Ademe et destiné aux communes, ainsi qu’aux EPCI (établissements publics de coopération intercommunale), ce programme offre un accompagnement complet aux collectivités souhaitant développer des actions de transition et obtenir ainsi les labels climat – air – énergie et économie circulaire. Plus d’information sur le programme Territoire engagé transition : ici

Horizon 2050

Le plan climat-air-énergie territorial (PCAET) fixe plusieurs objectifs à l’horizon 2050 : réduire de 43 % les consommations énergétiques, réduire de 41 % des émissions de GES et multiplier par sept la production d’énergies renouvelables sur le territoire.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Ces cookies sont définis par le biais de notre site par nos partenaires publicitaires.

Nous utilisons Google Tag Manager pour surveiller notre trafic et nous aider à tester les nouvelles fonctionnalités.

Refuser tous les services
Accepter tous les services