Décryptage

Agrivoltaïsme : Engie Green se lance avec Sun’Agri

Engie Green et Sun’Agri ont annoncé un partenariat en mars 2021. L’objectif consiste à massifier les projets d’agrivoltaïsme dynamique pour répondre aux besoins agronomiques de certaines exploitations agricoles.

PAR ARNAUD WYART - NOVEMBRE 2021
À Tresserre, près de Perpignan, les premières vendanges ont eu lieu cette année. ©Sun’Agri

Créé il y a douze ans avec l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae), Sun’Agri (appartenant désormais au groupe Sun’R) est à l’origine un programme de recherche dédié à l’agrivoltaïsme dynamique. Son objectif consistait à développer une persienne agricole, ainsi que son pilotage intelligent. Pour cela, Sun’Agri a mis au point AV Studio, un logiciel de pilotage, et a acquis des données agronomiques via des capteurs afin de comprendre les besoins en lumière et en ombrage des plantes.

Cinq sites expérimentaux

Ces données proviennent de cinq sites expérimentaux localisés dans des territoires particulièrement concernés par des conditions climatiques de plus en plus extrêmes : un site de viticulture dans le Vaucluse, un site d’arboriculture dans les Bouches-du-Rhône, deux sites de maraîchage sous abri (l’un situé dans les Pyrénées-Orientales et l’autre dans le Lot-et-Garonne) et un dispositif expérimental transverse (différentes productions) à Montpellier. Sun’Agri appuie également le développement de sa technologie sur un site pilote viticole en conditions réelles d’exploitation, au domaine de Nidolères à Tresserre dans les Pyrénées-Orientales, inauguré en 2018 (voir photo). « Sur ces sites, les panneaux photovoltaïques sont positionnés à 5 m au-dessus des cultures. Un tracker permet de les piloter avec un effacement à 90° possible pour retrouver des conditions de pleine lumière à certaines étapes de croissance des plantes. Le taux de couverture est de 40 % et le taux d’ombrage peut varier de 0 à 60 %. Le positionnement des panneaux dépend d’un certain nombre de données d’entrée : modèle de croissance, données agronomiques, température, etc. Nous travaillons sur des parcelles de 2 à 4 ha, avec une zone témoin et une gouvernance à trois acteurs : les agriculteurs, Sun’Agri qui assure un suivi agronomique (en collaboration avec un organisme tiers tel que les chambres d’agriculture) et le pilotage des trackers via un algorithme, ainsi que des producteurs d’électricité. À ce titre, nous travaillons désormais avec Engie Green qui est venu chercher une compétence agronomique et un pilotage qu’il ne maîtrise pas forcément », explique Alexandre Cartier, responsable d’affaires chez Sun’Agri.

Un partenariat de long terme

Dans le cadre du partenariat, Engie Green entend proposer une solution agrivoltaïque vertueuse. Cela passe notamment par la désoptimisation de la production photovoltaïque au profit du pilotage agronomique et certains choix stratégiques tels que l’absence de loyer versé aux agriculteurs afin d’éviter toute pression foncière. Pour Sun’Agri, ce partenariat est l’occasion de massifier et d’industrialiser les projets. Les données recueillies sur les parcelles permettront également de nourrir l’algorithme et d’adapter celui-ci aux cultures. « Engie Green va investir dans les centrales et se rémunérer sur la production d’électricité. Il sera également responsable de la maintenance. De son côté, Sun’Agri se chargera de la conception afin de garantir que les installations correspondent aux besoins agricoles. L’agriculteur va quant à lui bénéficier de persiennes agricoles gratuitement et du pilotage pendant trente ans. Le logiciel AV Studio servira au pilotage automatique et sera mis à jour en fonction des objectifs d’exploitation afin que la solution apporte un maximum de bénéfices. Une application offrira aux agriculteurs une visibilité sur ce qu’il se passe sur leurs parcelles et les données captées. En outre, nous organiserons des réunions régulièrement et nous réaliserons des bilans annuels sur les bénéfices apportés », précise Alexandre Cartier. Les premières installations avec Engie Green devraient voir le jour d’ici trois à quatre ans, après les phases administratives et financières. Outre cinq nouveaux projets en cours de construction, Sun’Agri compte d’ici 2023 mettre en œuvre une quarantaine de projets.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Ces cookies sont définis par le biais de notre site par nos partenaires publicitaires.

Nous utilisons Google Tag Manager pour surveiller notre trafic et nous aider à tester les nouvelles fonctionnalités.
  • gtag

Refuser tous les services
Accepter tous les services