Retour d'expérience

Collecte séparée de biodéchets : bilan d’expérimentation

Si l’expérimentation de collecte de biodéchets menée à Lamotte-Beuvron a plutôt bien fonctionné, l’Inrae relève quelques points de vigilance à travailler avant la généralisation de cette démarche. L’adhésion de la population au tri des biodéchets et le positionnement des points d’apport pour assurer un bilan énergétique positif de la collecte en font partie.

PAR AUDE FABRE - SEPTEMBRE 2023
Le système GaïaBox, installé à Lamotte-Beuvron, s’ouvre avec un badge qui permet d’enregistrer l’apporteur et la masse de biodéchets déposée. ©Inrae

Au 1er janvier 2024, tous les professionnels et les particuliers auront pour obligation de trier et de valoriser les biodéchets via des filières adaptées telles que le compostage ou la méthanisation. L’objectif est de réduire le stockage des déchets et de valoriser le compost ou le digestat comme fertilisant. La commune de Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher), où se trouve un site de méthanisation, a expérimenté la collecte sélective de biodéchets alimentaires via l’installation de points d’apport volontaire. GRDF, qui a financé la mise en œuvre de ce test, a missionné l’Institut national de la recherche agronomique (Inrae) pour étudier la performance et les impacts environnementaux et sanitaires de cette collecte.

Collecte améliorable pour les ménages

Concernant la collecte auprès des gros producteurs de type restauration collective, la performance « est bonne tant en termes de flux de biodéchets capté qu’en termes de qualité, souligne le rapport publié le 31 octobre 2022. La présence d’indésirables est d’autant plus faible que la responsabilité du tri repose sur du personnel impliqué, formé et pérenne. » Pour les biodéchets des ménages, la performance du tri et de la collecte reste « largement améliorable » et dépend de l’adhésion de la population à la démarche. « Le niveau d’engagement, de 50 % en moyenne sur le panel de volontaires de l’étude, reste un point crucial, qui implique des efforts sur la communication » pour adopter les bonnes pratiques de tri, précisent les auteurs.

Enjeu sanitaire

Une fois les apports réalisés, le stockage dans les points de collecte n’affecte pas le potentiel méthanogène des matières. Ainsi, des transports tous les sept jours vers le site de méthanisation semblent adaptés. D’autant qu’il n’y a pas eu d’émissions significatives de gaz à effet de serre ou d’ammoniac mesurées pendant ce stockage. Quant aux odeurs, elles semblent « rester dans un périmètre très proche de celui de la GaïaBox*, limitant ainsi la gêne potentielle à l’apporteur de biodéchets. » Néanmoins, le rapport a mesuré un effet de saison et les fréquences de collecte des points d’apport volontaire pourraient être revues à la hausse avec l’augmentation de la température extérieure. Enfin, les analyses sanitaires confirment que les biodéchets sont des vecteurs possibles de micro-organismes pathogènes. « Leur filière de gestion doit donc considérer l’enjeu sanitaire avec attention », préconisent les auteurs.

Quatre points d’attention

Ainsi, si l’expérimentation montre des résultats encourageants, l’Inrae relève quatre points d’attention à travailler avant la généralisation de ce dispositif :

  • la communication préalable sera garante de l’engagement des acteurs et de l’adoption des bonnes pratiques de tri ;
  • la qualité des biodéchets triés ne devra pas pâtir de la généralisation de la collecte ;
  • les points d’apport devront être judicieusement disposés pour ne pas engendrer des consommations énergétiques liées à l’apport des biodéchets venant contrebalancer négativement leur valorisation ;
  • la mise en place de la collecte sélective en vue d’une valorisation énergétique ne doit pas limiter les efforts de minimisation du gaspillage alimentaire, qui constitue la majeure partie du flux de biodéchets des gros producteurs.

* Le système GaïaBox, de la société Axibio, se compose d’une base métallique et d’un couvercle ouvrable avec un badge. Cela permet d’enregistrer l’apporteur et la masse de biodéchets déposée.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Ces cookies sont définis par le biais de notre site par nos partenaires publicitaires.

Nous utilisons Google Tag Manager pour surveiller notre trafic et nous aider à tester les nouvelles fonctionnalités.
  • gtag

Refuser tous les services
Accepter tous les services