Stratégie

En Bretagne, un projet territorial de méthanisation

En 2014, Couesnon Marches de Bretagne lançait une étude de faisabilité autour de la méthanisation. Depuis, divers acteurs se sont mis autour de la table, et notamment un collectif d’agriculteurs. L’unité va voir le jour en 2021.

PAR CLAIRE BAUDIFFIER - JANVIER 2021
Ce projet de méthanisation territorial est composé d’agriculteurs, de collectivités et de divers partenaires. ©DR

Après plusieurs années de travail, c’est un projet de méthanisation singulier qui va voir le jour dans les mois prochains à Maen-Roch, en Ille-et-Vilaine. Les travaux doivent se dérouler en 2021, pour une mise en service en 2022. Le projet a été impulsé par la communauté de communes Couesnon Marches de Bretagne au début des années 2010 avec le lancement d’une étude de faisabilité commandée au bureau d’études Solagro. « Celle-ci a montré que le territoire avait du potentiel, en termes de matières organiques disponibles et de débouchés », explique Marine Cordelier, chargée de projets méthanisation chez Solagro.
La collectivité embauche alors une chargée de mission spécifiquement dédiée au projet, qui va à la rencontre des agriculteurs qui pourraient s’y engager. « Je trouvais l’idée de collectif intéressante, puisqu’il était bien sûr impossible de se lancer seul : pas assez de matière à traiter ni de capacité financière », précise Lionel Mazier, agriculteur et désormais président de la SAS Biogaz, qui porte le projet d’unité.

Formation et accompagnement


Diverses réunions de travail ont lieu. « Nous avons tâtonné pour réfléchir à quel type d’unité mettre en place puisqu’à l’époque, il y avait moins de retours d’expérience qu’aujourd’hui sur l’injection de biométhane », se souvient Lionel Mazier. C’est ce modèle qui sera finalement choisi. Les agriculteurs, avec l’appui de la collectivité, suivent par ailleurs des formations sur plusieurs sujets en lien, notamment sur les conduites agricoles (Cive, comment travailler avec le digestat, couverture des sols, etc.).
Solagro et la collectivité les accompagnent jusqu’à ce qu’ils créent la SAS Biogaz à l’été 2019. « Nous souhaitions alors faire entrer au capital différents acteurs, tout en restant majoritaires », poursuit Lionel Mazier. Le tour de table s’est donc élargi petit à petit, avec notamment Énergie partagée, la SEM Energ’IV – qui émane du Syndicat départemental d’énergie d’Ille-et-Vilaine (SDE 35), déjà présent au début du travail sur ce projet –, BreizhEnergie et Ter’Green, qui propose une double offre, en aidant au développement de projets et en rentrant au capital. C’est la SAS Biogaz qui gère aujourd’hui le suivi administratif et comptable, mais aussi l’assistance à maîtrise d’ouvrage, via des compétences spécifiques sur les enjeux réglementaires, juridiques, agronomiques et énergétiques. Couesnon Marches de Bretagne, elle, va entrer au capital de la SAS tout en laissant réellement la gouvernance aux agriculteurs, comme le prévoyait le projet d’origine. Le contrat de la chargée de mission s’est d’ailleurs achevé l’an passé.

Peu de réactions négatives

« Il y a eu très peu de réactions négatives des habitants, et aucune remarque lors de la consultation publique. Nous attribuons cela au fait que la collectivité nous a accompagnés, cela a inspiré confiance », estime Lionel Mazier. « Le dialogue territorial et les liens tissés entre plusieurs partenaires permettent en effet cela. C’est l’un des facteurs de réussite dans les projets de méthanisation », abonde Marine Cordelier, de Solagro. « Évidemment, ce type de projet prend du temps, et il faut être prêt à se lancer, à se former, à discuter de ses pratiques… Nous sommes forcément montés en compétences sur tout un tas de sujets », conclut Lionel Mazier.

En chiffres

22 000 tonnes de matières seront traitées chaque année.
Production : 11 000 MWh par an, c’est-à-dire la consommation de chauffe d’environ 2 400 personnes.
Budget : 5 millions d’euros. Parmi les actionnaires : le collectif d’agriculteurs (51 %), Ter’Green (20 %), SEM Energ’iV (collectivités du département, 7,9 %), la communauté de communes Couesnon Marches de Bretagne (2,5 %), Énergie partagée (7,8 %).

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Ces cookies sont définis par le biais de notre site par nos partenaires publicitaires.

Nous utilisons Google Tag Manager pour surveiller notre trafic et nous aider à tester les nouvelles fonctionnalités.
  • gtag

Refuser tous les services
Accepter tous les services