L'info du mois

Éoliennes de Nozay : gestion de crise

En Loire-Atlantique, le parc éolien de Nozay a fait parler de lui en raison de ses impacts supposés sur la santé des bovins des exploitations voisines. Les tensions entre éleveurs et exploitant de ce parc de huit éoliennes ne s’apaisent pas. Un rapport interministériel publié le 9 février 2021 préconise notamment un arrêt momentané du parc afin d’observer les conséquences sur les élevages. Il recommande également d’envisager la reconversion des deux exploitations.

PAR AUDE FABRE - AVRIL 2021
La mission confirme la concomitance des troubles intervenus dans les élevages avec la construction du parc éolien. ©Pixabay

C’est après l’échec de nombreuses médiations et l’absence d’issue à plusieurs investigations qu’une mission d’expertise a été lancée par les ministères de l’Agriculture et de la Transition écologique en juin 2020. Elle concerne les problèmes sanitaires et de bien-être animal rencontrés depuis fin 2012 par deux élevages laitiers riverains du parc des Quatre Seigneurs (16 MW) de Nozay (Loire-Atlantique). Plus précisément, les troubles sont caractérisés par « des dégradations importantes de quantité et de qualité du lait produit, des taux de mortalité et des comportements animaux déroutants », selon le rapport rendu public en février 2021 par le Conseil général de l’environnement et du développement durable, et celui de l’alimentation, de l’agriculture et de l’espace rural.

Concomitance des troubles et de la construction du parc

La mission confirme la concomitance des troubles intervenus dans les élevages avec la construction du parc éolien, ce qu’un arrêt inopiné du parc au printemps 2017 semble renforcer. Cet arrêt aurait en effet entraîné momentanément une amélioration de la situation des élevages. La mission isole deux facteurs potentiels et principaux de perturbation : des phénomènes de courants électriques (courants vagabonds) et la situation hydrogéologique des sous-sols des exploitations. La mission recommande donc, sous le pilotage du préfet, de conduire un test d’arrêt momentané du parc éolien et de son raccordement au réseau de distribution d’électricité, sur dix jours, en définissant un protocole précis et une série d’indicateurs construits avec toutes les parties prenantes. Dès maintenant, la mission préconise aussi qu’un plan d’accompagnement à la reconversion ou à la relocalisation de ces deux élevages soit élaboré, sous le pilotage des services de l’État.

Créer un observatoire national

Mais la mission souhaite également tirer des enseignements nationaux de ce conflit local afin de mieux prévenir et traiter d’autres cas similaires. Ainsi, « il est nécessaire que les ministères de la Transition écologique et de l’Agriculture se dotent de trois outils », estiment les auteurs :

  • un observatoire national des dégradations de santé animale et de bien-être animal en lien supposé avec les infrastructures électriques ;
  • une capacité d’intervention par un renforcement des compétences et du budget du Groupement permanent pour la sécurité électrique en milieu agricole (GPSE) ;
  • un élargissement des capacités du Fonds national agricole de mutualisation du risque sanitaire et environnemental (FMSE) pour faciliter le traitement des situations non résolues, avec l’appui des grands opérateurs industriels.

Enfin, ils appellent à une mobilisation du réseau de recherche des ministères afin de conduire des travaux et des expertises scientifiques concernant les normes et les seuils d’acceptabilité des courants électriques et électromagnétiques pour les animaux d’élevages, véritables sentinelles pour la santé humaine.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Ces cookies sont définis par le biais de notre site par nos partenaires publicitaires.

Nous utilisons Google Tag Manager pour surveiller notre trafic et nous aider à tester les nouvelles fonctionnalités.
  • gtag

Refuser tous les services
Accepter tous les services