Entretien

Évaluer en direct les performances de la méthanisation agricole

Comparer ce qui est comparable et définir la performance de son site en fonction d’autres sites de même nature : tels sont les objectifs attendus de Méthacompare, un site collaboratif créé par l’Association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF) et GRDF.

PAR CHRISTEL LECA - SEPTEMBRE 2022
Méthacompare permet aux agriculteurs méthaniseurs de se situer par rapport à des confrères en évaluant la performance de leur unité pour envisager des améliorations. ©EMKA Photographe

Gratuit, Méthacompare s’adresse à la fois aux agriculteurs méthaniseurs qui injectent leur production dans le réseau et aux unités de cogénération (production d’électricité injectée dans le réseau et de chaleur utilisée sur site ou dans un réseau de chaleur local), adhérents à l’AAMF ou non. « Cela répond à un double besoin, explique Adrien Dain, animateur technique à l’AAMF : permettre aux agriculteurs méthaniseurs de se situer par rapport à des confrères en évaluant la performance de leur unité pour envisager des améliorations, mais aussi suivre l’évolution de la méthanisation agricole en temps réel. »

Analyse économique

Il existe en effet une « Analyse technico-économique de 84 unités de méthanisation agricole », publiée en 2021 par l’Ademe pour la seconde année consécutive qui porte sur un tiers seulement d’unités en injection, alors qu’elles représentent aujourd’hui la moitié des installations. Le contexte économique des énergies a par ailleurs été bouleversé depuis 2020, année sur laquelle porte l’analyse, et ce contexte est indéniablement mouvant : des données en temps réel sont indispensables, selon l’animateur, pour évaluer chaque exploitation. « Cela se pratique couramment dans le monde agricole : comparer ses performances à celles de ses voisins ou d’exploitations similaires, poursuit Adrien Dain. Suis-je dans la norme en termes de valorisation du méthane produit ? Pourrais-je encore mieux valoriser mes déchets ? L’idée est d’accompagner ensuite les agriculteurs dans l’amélioration de leur process, sur la base d’expériences réussies dans des installations similaires, à l’autre bout du pays. »

Gratuit et confidentiel

Démarré fin mai 2022, l’outil a été adopté par une centaine d’exploitants, tous adhérents de l’AAMF : il a vocation à s’élargir à tous. « Nous avons privilégié la simplicité de saisie, précise l’animateur, ainsi que la confidentialité des données individuelles : un point fondamental. Certains groupes d’agriculteurs – je pense à des Bretons très motivés – peuvent lever cette confidentialité, contre décharge, pour échanger sur des bases techniques précises. Nous sommes aussi à l’écoute des retours. Il s’avère ainsi que les dix intrants préidentifiés dans l’outil ne sont pas suffisants pour certains agri-méthaniseurs qui introduisent dans leurs unités de nombreux déchets externes à leur exploitation. » 

La méthanisation domine la production de biogaz

Selon le site MethaFrance, sur les 1 536 installations valorisant des gaz renouvelables recensées en France fin 2021, 81 % étaient agricoles, le reste se répartissant en stations d’épuration, 6 %, et décharges, 13%. Les 572 unités de cogénération ont produit 2,7 TWh d’électricité, soit 0,6 % de la consommation électrique française. L’injection de biométhane s’est pour sa part élevée à 4,4 TWh, soit près de 1 % de la consommation de gaz naturel en 2021. Enfin, elles ont produit 4,5 TWh de chaleur, soit 0,7 % de la consommation finale de chaleur en 2021.
Selon l’Observatoire du biométhane, le potentiel de la filière à long terme est évalué à 203 TWh/an, dont 84 % à partir d’intrants agricoles (fumiers, lisiers, résidus de cultures et cultures intermédiaires à vocation énergétique). Le gisement mobilisable dès 2030 s’élèverait à 56 TWh.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Ces cookies sont définis par le biais de notre site par nos partenaires publicitaires.

Nous utilisons Google Tag Manager pour surveiller notre trafic et nous aider à tester les nouvelles fonctionnalités.
  • gtag

Refuser tous les services
Accepter tous les services