Le tour de la question

Les promesses des pompes solaires pour l’agriculture

Le principe de pomper l’eau à partir de l’énergie solaire semble vertueux à plus d’un titre. Différents types d’installation existent.

PAR ALEXIS DUFUMIER - NOVEMBRE 2021
Dans des régions à faible dénivelé avec des forages disponibles à faible profondeur, il est possible d’équiper des exploitations de grande taille. ©La Buvette

Les besoins en irrigation pour les cultures ou en abreuvement pour les animaux sont souvent les plus importants lorsque les journées sont longues et chaudes et que le rayonnement lumineux est important. D’où l’idée ingénieuse d’utiliser l’énergie solaire à ces moments de l’année comme énergie de pompage de l’eau. D’autant plus que le pompage de l’eau représente une dépense en énergie importante pour les agriculteurs qui disposent soit de systèmes électriques soit directement de motopompes thermiques à essence ou au gazole non routier (GNR).

Grandes et petites exploitations

Différentes initiatives voient ainsi le jour en France, notamment pour des petites structures en maraîchage, horticulture ou arboriculture. L’ampleur du phénomène est encore difficile à évaluer. Dans des régions à faibles dénivelés (aux Pays-Bas ou au Royaume-Uni notamment), avec des forages possibles à faible profondeur, des exploitations de taille importante sont équipées.

Dans l’Hexagone, différentes possibilités de financement existent. Le plan France Relance peut notamment être mobilisé par les agriculteurs pour ce type d’investissement. Le dispositif des C2E (certificats d’économies d’énergie) est lui aussi activable. En France, des applications légères de pompes solaires sont également trouvées en élevage pour assurer l’alimentation en eau des animaux au pâturage là où il n’y a pas de raccordement au réseau électrique et pour réduire l’astreinte d’alimentation des points d’eau par remorquage d’eau au tracteur. Le pompage solaire permet aussi de se substituer aux pompes éoliennes qui restent difficiles d’entretien (accès aux pièces en hauteur) et qui sont peu efficaces en période de forte chaleur par manque de vent.

Différents types

Les installations les plus simples réalisent un pompage continu. C’est-à-dire que l’énergie photovoltaïque produite est directement utilisée pour actionner la pompe. Cela implique d’irriguer en plein jour. Le rendement d’utilisation en eau par les plantes est sans doute affecté par ce type d’irrigation, même si les résultats agronomiques sont préservés. Contrairement aux croyances, les plantes ne sont pas brûlées par un arrosage diurne. Les pompes solaires peuvent cependant être adaptées de deux manières pour fonctionner de façon différée. La plus efficace consiste à élever l’eau dans un château d’eau spécial qui permettra l’irrigation par gravité aux périodes optimales d’irrigation. La deuxième solution est de stocker l’énergie solaire sur batterie pour utiliser l’énergie de façon différée. Une autre possibilité encore est d’utiliser l’énergie solaire comme assistance pour réduire sa consommation électrique de pompage.

Le coût de l’installation dépendra de la complexité du dispositif et de sa puissance. Plus le dénivelé est important pour transporter l’eau et plus l’énergie nécessaire sera importante. Le pompage solaire est donc assez bien valorisé pour le pompage d’eau sur de faibles dénivelés comme pour des maraîchers en bordure de fleuve ou de plan d’eau. Pour pomper l’eau d’une nappe phréatique profonde, la puissance de ces matériels peut être un frein. Le distributeur de pompes solaires pour l’élevage La Buvette estime cependant qu’un système mobile léger de 24 V permet de pomper sur une hauteur de 50 m jusqu’à 3 000 l par jour.

Une technologie éprouvée dans les pays du Sud

Les systèmes de pompage solaire sont expérimentés depuis de nombreuses années dans les pays du Sud, notamment en Afrique dans des secteurs éloignés du réseau électrique où de l’approvisionnement en énergies fossiles. Dans ces régions, différentes expériences (programme Solidarité eau avec l’Agence française de développement par exemple) ont démontré que le coût et l’efficacité du pompage solaire étaient considérablement améliorés par rapport à un pompage thermique.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Ces cookies sont définis par le biais de notre site par nos partenaires publicitaires.

Nous utilisons Google Tag Manager pour surveiller notre trafic et nous aider à tester les nouvelles fonctionnalités.
  • gtag

Refuser tous les services
Accepter tous les services