Engager sa transition

Quelle sobriété dans les entreprises ?

La sobriété énergétique a été fortement mise en valeur l’hiver dernier, afin de mieux faire face à la crise de l’énergie. Quelle a été sa mise en œuvre dans les entreprises ? Une étude récente permet de s’en faire une idée.

PAR CHRISTEL LECA - DéCEMBRE 2023

­

Les deux tiers des entreprises interrogées définissent des objectifs de réduction à court terme et les trois quarts communiquent en interne, même irrégulièrement, sur le sujet de la sobriété énergétique. ©DR

« Ça bouge lentement », témoigne Valéry Hergott, animateur de l’Observatoire du bureau responsable qui pilotait Quelle sobriété énergétique au bureau ?, une enquête menée auprès d’un millier d’entreprises de toutes tailles au printemps 2023. On enregistrait alors une diminution des consommations d’électricité de 8 % et de gaz de 13 % suite aux craintes de coupures de courant de l’automne 2022, mais aussi à un hiver plutôt doux, une envolée des prix de l’énergie et des fermetures d’usines. Quelles pratiques individuelles et collectives à mettre à cet actif ? Le panel de l’enquête ne constitue pas un échantillon représentatif des organisations, mais permet de brosser le portrait de celles dont les salariés ont souhaité répondre à un questionnaire en ligne. Quelques initiatives pointent le bout de leur nez mais des mauvaises habitudes persistent, malgré la pression sur les consommations.

Des groupes de travail dédiés

Les deux tiers des entreprises interrogées définissent des objectifs de réduction à court terme et les trois quarts communiquent en interne, même irrégulièrement, sur le sujet de la sobriété énergétique. 42 % lancent des groupes de travail dédiés et 73 % régulent l’usage des équipements (heures de mise en route et d’arrêt). 30 % diminuent même les surfaces occupées, 69 % pérennisant le télétravail (ce qui reporte au domicile des salariés la gestion des flux énergétiques). 74 % des salariés pratiquent des écogestes numériques individuels : éteindre son ordinateur dès que possible (66 %), limiter le nombre et le poids des documents attachés (65 %).

Mais plus de la moitié des personnes interrogées trouvent régulièrement des pièces inoccupées éclairées (bureaux, salles de réunion, etc.). Seuls 58 % des sites bénéficiant d’une gestion technique du bâtiment (GTB) éteignent toutes les lumières le soir (hors sécurité) et 43 % baissent le chauffage à 16 °C le week-end. Une proportion qui ne diminue que de trois points pour les sites sans GTB.

Une gouvernance et des moyens dédiés

« Il manque des référents énergie dans les organisations, explique Valéry Hergott. C’est la base de toute démarche de réduction des consommations structurée : un plan d’action piloté avec une gouvernance de projet et des moyens dédiés – plan de travaux, gestion technique du bâtiment, automatismes de régulation, sensibilisation et même formation des occupants. 35 % de nos répondants n’en disposent pas. Cependant, un tiers des référents énergie ont été nommés depuis moins de douze mois : un signe que ça bouge ! » Il reconnaît cependant que cela ne suffit pas toujours, se référant à un site de 800 personnes dans une grande entreprise de télécommunications, qui avait nommé un référent énergie sans résultats notoires. C’est après un accompagnement mené par un bureau d’études membre de l’Observatoire que les économies d’énergie ont atteint 50 % en un an.

« Une vraie prise de conscience »

« Je ressens une vraie prise de conscience depuis quelques mois de l’ensemble de mes collègues (y compris moi-même) sur ces enjeux », commentait un des 1 092 répondants à l’enquête, saluant dans son organisation « une feuille de route claire, précise et surtout simple ». Plus des trois quarts d’entre eux travaillaient sur des sites de moins de 250 personnes (76 %) et 60 % dans des organisations de moins de 250 salariés.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Ces cookies sont définis par le biais de notre site par nos partenaires publicitaires.

Nous utilisons Google Tag Manager pour surveiller notre trafic et nous aider à tester les nouvelles fonctionnalités.
  • gtag

Refuser tous les services
Accepter tous les services